L’Arbre à papilles - Bon Bon restaurant, Bruxelles

Les racines du goût, Jean-François D'Or

Éloge de la tradition et de la transmission d'un savoir faire, une large racine d'arbre perce le mur de l'entrée. Ces racines du goût puisent au plus profond des souvenirs gourmands.

Quintessence de cette lente alchimie, germe d'une longue histoire ancrée dans les fibres souterraines, un arbre surgit de l'autre côté du mur offrant une généreuse traduction contemporaine de la mémoire du goût.

Partager ce project sur


Le voyage des papilles

Fruits de cet arbre, les papilles se promènent dans l'espace et participent à l'expérience sensorielle et au subtil voyage orchestré par le Chef Christophe Hardiquest.

Abstraction et évocation des papilles gustatives, ces menus miroirs cuivrés pétillent au mur comme autant de reflets du goût. Constellations de parfums, de croquants, d'arômes, d'amertume. Capteur ou révélateur d'émotions, exhausteur d'une subtile alchimie personnelle ou collective.

Ces pièces en cuivre polies par les mains de la prestigieuse Maison Vervloet murmurent, de temps à autre, quelques mots blancs : Poudre glacée d'oursin, le ressac iodé de la mer, l'insolence herméride de la berce, le piquant poétique de la cardamine,...

Délicatement, certaines papilles se posent sur l'une ou l'autre table, incitant les convives à les prendre en main et à plonger dans leur reflet.

Le miroir renvoie à notre propre mémoire du goût; révèle et chuchote notre Madeleine de Proust enfouie dans les croustillants parfums des souvenirs. La mémoire des papilles.

  1. Bouton de porte / Patère Audrey

  2. Boutons / Patères Audrey